KOLUMBA MUSEUM

Sur les ruines médiévales de l’église gothique St Kolumba, se dresse aujourd’hui un chef d’œuvre d’architecture: un musée monolithique signé Peter Zumthor.

Le site, détruit pendant la Seconde Guerre et transformé en un jardin commémoratif dans les années 1950, a finalement été sélectionné par l’archevéché de Cologne pour la construction d’un nouveau musée qui incorporerait les ruines existantes. Le monument abrite aujourd’hui une collection d’œuvres religieuses dans un total de 17 salles reparties sur 3 niveaux, soit environ 4500m².

Le projet intègre la ruine dans son entièreté tout en protègeant sa matérialité. Pour ce faire, une façade de briques au ton gris pâle enveloppe les vestiges de la nef de l’église. En résulte un jeu de dualité de langage entre ancien et contemporain, entre massivité et légèreté. La volonté d’annuler la massivité du bâtiment a également guidé le design d’un de ses aspects les plus remarquables: à la jonction des ruines, le mur conçu par Zumthor se dissout comme par magie en une surface micro-perforée, source de lumière pour les espaces intérieurs, lesquels abritent les restes de l’ancienne église. Le respect de l’aspect religieux du projet est mis en lumière par la mise en place de fenêtres en hauteur, au dessus d’une vaste étendue de maçonnerie. La strate perforée sert le même enjeu en amenant la lumière au cœur des niveaux inférieurs –leur conférant une atmosphère évocatrice – tout en ayant l’aspect d’une façade aveugle sur l’extérieur.

La brique de ton gris pâle présente des variations de couleur et de texture qui offrent un contraste visuel fort mais élégant entre la simplicité monolithe de la nouvelle structure massive et la maçonnerie de l’église d’origine. Les deux parties s’épousent sublimement dans une interface entre le mur de pierre à l’arase irrégulière et la nouvelle briqueterie. L’ensemble offre alors une harmonieuse couture architecturale entre l’ancien et le nouveau. Cependant, cette jonction des deux matériaux implique la perte de la matière originale aux extrémités de la ruine. Mais c’est un mal pour un bien puisque la nouvelle architecture non seulement préserve les ruines de l’église mais lui insuffle une seconde vie.

Il est difficile d’imaginer que l’archevêché aurait pu choisir meilleur architecte pour ce projet. A Cologne, Peter Zumthor a créé un bâtiment qui transcende son époque.

39f39d57176af9f40b7ca90516b9098c9b466b490226e0587134abc7e33d9e41kolumba-museum-21-zumthor-yuri-palmin-1Open work facade of the new construction of the Kolumba Dioezesanmuseum museum, by the architect Peter Zumthor, North Rhine-Westphalia, Germany, EuropeSt. Kolumba Koeln - Dioezesanmuseum - Ausgrabungen26-custombdbe7acdd0cd0ac5c6a5025e30e301ed573eccfc2af1e9e6c51095e5623744eekolumba-museum-presentation-9-638

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s